Rimbaud fait salon

J’ai beaucoup hésité. Le tableau de Rimbaud, offert par l’ami Alain Delatour, est toujours resté à proximité de l’horloge.  Je l’ai  placé dans une autre pièce que le séjour, dans le salon, à un endroit où il fait presque face à la pendule. C’est important : René Herment, l’horloger, est mort en 1896, soit cinq ans après Arthur, cette proximité d’époque m’a toujours fasciné.

Et puis, ce Rimbaud adulte qui fait la gueule est placé juste derrière le canapé et j’ai horreur de ces sièges mous où on passe le temps à s’avachir le postérieur autant que l’âme.

RimbaudDelatour

Une réflexion sur « Rimbaud fait salon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *