Témoins

D’habitude, elle témoignait de votre rêve, celui pour lequel vous alliez vous endetter pour trois vies.  Bien sûr,  elle avait tout faux, mais tout de même, son mauvais goût vous aidait à préciser le vôtre.  Parfois un objet vous accrochait le regard comme cette sorcière suspendue par une courroie, miroir déformant d’une fausse réalité. Vous aviez soigneusement évité d’y regarder, qui sait quel reflet vous y auriez vu.

salon

C’est une couverture parfaite. Car cette maison là, elle témoigne sur ses visiteurs. Ce n’est ni pour la lutte contre la subversion rampante, ni pour vous adresser des publicités ciblées. C’est un écrivain qui l’a installée pour capturer ces détails qui font toute la richesse d’une histoire. Le moindre de vos gestes servira à donner un peu d’épaisseur à un personnage.  Un héros fatigué s’assiéra adossé à trois coussins empilés  pour soulager son mal au dos. Un adolescent traîné par ses parents chez des amis barbants soulèvera une théière pour vérifier si d’invisibles serviteurs robotisés l’ont remplie juste à temps pour leur arrivée.  Une jeune femme jettera des regards apeurés à ces lustres floraux.  Mais quel est donc cet objet monté sur un immense tripode que l’on a oublié de couper à droite ? Est-ce un projecteur ou une caméra ?

 

 

2 réflexions au sujet de « Témoins »

  1. L’ancien projecteur de cinéma, ça fait toujours très chic (mais quand même un peu trop rétro et studio des Buttes-Chaumont), c’est le détail qui tue : d’ailleurs il n’y a plus aucun figurant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *