dispersion #25

l’image d’entrée : collage de Christine Jeanney (merci !)     malgré toutes mes difficultés, je parviens de temps à autre à sauver quelques images, ici, là, ailleurs – mais surtout dans ce canard un peu idiot (euphémismes pour ce qui recense des programmes de télévision) – il manque de la musique pour accompagner de … Continuer la lecture de dispersion #25

dispersion #24

      j’avais à l’idée cette phrase du carnet café europa (qui m’entraîne toujours un peu vers l’est et sa mer Noire, ce genre de bazar du Bosphore, quelque chose par là-bas) (j’aime assez y penser bien que je préfère, et probablement de loin, le sud) cette phrase donc Ceci étant dit, l’époque est … Continuer la lecture de dispersion #24

dispersion #23

      il y a toujours ce sentiment qui s’impose, celui de ne rien faire de tenu – celui de toujours aller ailleurs, ne pas s’attacher à élaborer un VRAI travail d’écriture – et la multiplication des livres (à quoi bon en ajouter un autre) – (et la pourriture des produits dérivés (comme cette … Continuer la lecture de dispersion #23

dispersion #22

    attends on en est où ? qui en a quelque chose à faire ? non mais nulle part – il y a des initiatives, ici on ne parle qu’avec des images – parfois j’ai l’impression de me tromper moi-même, de ne parler qu’à des murs vides, alors il me faut les orner, rendre … Continuer la lecture de dispersion #22

dispersion #21

      toutes ces personnalités, tous ces portraits, ces sourires, cette joie de vivre, oublier s’il te plaît oublier la réalité des choses pour que n’en garder que la beauté (celle des images, celle des représentations) (pour oublier le monde tel qu’il est) tout à droite, c’est Alba, la sœur d’Alice Rohrwacher qui réalise … Continuer la lecture de dispersion #21

dispersion #20

      on commence à être un peu perdus – ça n’a pas non plus de qualité encyclopédique – la qualité qu’on reconnaîtrait à la série serait de distraire (du travail, des ennuis, des disparitions, des horreurs et de tant et tant de turpitudes). Distraire et se disperser (le projet TS2M attendra un peu … Continuer la lecture de dispersion #20

dispersion 19

    (redite) cette série à l’existence mitigée, se place dans des conditions sociales de production que l’agent ne maîtrise pas – elle vient, passe, s’arrête et recommence comme une espèce de chanson lente, saudade morna blues ce que tu veux – un moment passe, les choses à faire attendent, les financières comme les autres, … Continuer la lecture de dispersion 19

dispersion 18

      cette série à l’existence mitigée, se place dans des conditions sociales de production que l’agent ne maîtrise pas – elle vient, passe, s’arrête et recommence comme une espèce de chanson lente, saudade morna blues ce que tu veux – un moment passe, les choses à faire attendent, les financières comme les autres, … Continuer la lecture de dispersion 18

dispersion 17

    c’est cette façon de ne rien faire tout en faisant trop – faire vivre le site, avancer et ne pas (trop) penser à ces choses qui arrivent, qui vont bien finir par arriver – ne pas attendre, ne pas se laisser entraîner au fond, vivre enfin Un jour, tu verras, je mettrai au … Continuer la lecture de dispersion 17

dispersion #16 (moyen moyen)

      souvent il vaut mieux écouter une jolie chanson – style Les Moulins de mon cœur  pour se souvenir aussi de Cléo – plutôt que de plonger dans ces turpitudes – mais ça ne s’est pas fait : j’ai ouvert le canard (l’agent attend toujours les visites, et comme c’est (enfin c’était) dimanche, il … Continuer la lecture de dispersion #16 (moyen moyen)